• BIBLIOTHEQUE

     

       Les tours sont des étagères, rayonnages ou s'entassent des milliers de vies, des utopies...! C'est une bibliothéque ou les romans sont écrits. Il suffit de les copier, les voler, les cravater, subtiliser,  mais avec amour, sincérité et non de les montrer du doigt...!

        Tout y est: des intrigues faites de ragots, romances, drames, tout est devant nos yeux...! Alors on se retrouve sur le promontoire, comme un belvédère, une gloriette d'où l'on voit des milliers de fenêtres s'illuminer. Alors les mots sont dits en musique de tous les pays... de la cité...! 

                    Et avec eux je vous souhaite une bonne année.

     


    3 commentaires
  • " Mannequins..."

     

    Les mannequins articulés, on leur fait prendre la pose désirée, on les bichonne parfois, on en prend soin. Le peintre se fait manipulateur mais c'est pour la bonne cause, celle de l'art !

    Mais, alors que l'artiste s'endort, satisfait de son œuvre, il fait un cauchemar. Des mannequins (polichinelles ou autres croque-mitaines...) deviennent réels et envahissent bibliothèques et chaînes d'infos...! Zélote agressif et péremptoire, l'un d'eux, accompagné d'une flavescente et imbécile ganoïde qui marine dans la fange (tous deux d'ailleurs sont des émourgés des bas-fonds de l'histoire) annonce qu'il veut repeindre en blanc maisons et appartements...!

    Mais l'artiste se réveille, rassuré, voyant que ce n'était qu'un mauvais rêve, une hallucination. Pourtant sais-tu ce qu'il fit ?

    Il prit ses mannequins articulés et les tordit dans tous les sens, en long en large et en travers...!

    " Ce ne sont que des morceaux de bois sans âme ni conscience..."


    15 commentaires
  • Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°29

     

    DEBUT

    " TRACES ... " Acrylique  huile  sur papier 65X54

    Des lignes mystérieuses quadrillent le bleu du ciel tel un tableau immense.

    L'enfant s'émerveille en regardant cet art des nuages.

    " C'est "l'homme de l'anthropocène" qui invente ces images faites d'un mélange de millions de particules" lui dit sa mère.

    " C'est un artiste comme toi Maman ... ? "

    "Pas vraiment" lui répond-elle " Anthropocène est idiot, bête, et parfois méchant et il se croit supérieur à l'homo sapiens alors que "sapiens" signifie sage, raisonnable, prudent, intelligent..." 


    14 commentaires
  • Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°28

     

    DEBUT

    L' Avenir... se "peint" différemment... ! Acrylique, huile sur carton toilé   65X54

     

    L'avenir est un futur conjugué au passé...

    L'avenir c'est le doute que nos maux ont créé...

    L'avenir c'est l'espoir que tout sera réparé...

    C'est garnir d'orge et de blé tous les greniers...

    La chanson: " Maintenant que la jeunesse..." MARC OGERET


    12 commentaires
  • Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°27

     

    DEBUT

    " Portrait de la Beauce ... et de sa désorientée..."  Acrylique sur papier 70X50 

    Quand on nait d'un "pays" on est d'un "pays"  mais sans plus...  Alors vous allez me dire pourquoi cette obsession pour  cette "plate Beauce" et cette cathédrale de Chartres... Bah parce que c'est là "d'où que j'viens, d'où que j'suis né... !"

        Pour un athée comme moi, qui respecte tous les croyants, mais pour qui les dirigeants de toutes les religions sont des représentants de commerce, cette cathédrale a toujours été un point de repère, une borne repérable à des kilomètres à la ronde. Dans mon adolescence et lors des balades en vélos avec mes copains, elle était toujours visible... Lorsque venait l'heure de regagner la vieille ville dans ces mois de juillet et d'aout, tandis que le vent faisait des vagues dans les blés comme sur l'océan, on rentrait et jamais on ne se perdait. 

    Je l'appelle ma "désorientée" parce que  contrairement à beaucoup d'édifices catholiques, son "chœur" n'est pas tourné vers l'est (orienté) ni bétourné d'ailleurs .  ET si à mon avis il faut détruire le Sacré Cœur de Montmartre, il ne faudra pas toucher à  MA cathédrale de Chartres... (et oui, c'est comme ça..)

    mais nos cœurs ne doivent-ils pas être tournés vers les quatre points cardinaux ?

    La chanson: Félix Leclerc: "Le tour de l'Ile"

     

     


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique