• Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°29

     

    DEBUT

    " TRACES ... " Acrylique  huile  sur papier 65X54

    Des lignes mystérieuses quadrillent le bleu du ciel tel un tableau immense.

    L'enfant s'émerveille en regardant cet art des nuages.

    " C'est "l'homme de l'anthropocène" qui invente ces images faites d'un mélange de millions de particules" lui dit sa mère.

    " C'est un artiste comme toi Maman ... ? "

    "Pas vraiment" lui répond-elle " Anthropocène est idiot, bête, et parfois méchant et il se croit supérieur à l'homo sapiens alors que "sapiens" signifie sage, raisonnable, prudent, intelligent..." 


    14 commentaires
  • Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°28

     

    DEBUT

    L' Avenir... se "peint" différemment... ! Acrylique, huile sur carton toilé   65X54

     

    L'avenir est un futur conjugué au passé...

    L'avenir c'est le doute que nos maux ont créé...

    L'avenir c'est l'espoir que tout sera réparé...

    C'est garnir d'orge et de blé tous les greniers...

    La chanson: " Maintenant que la jeunesse..." MARC OGERET


    12 commentaires
  • Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°27

     

    DEBUT

    " Portrait de la Beauce ... et de sa désorientée..."  Acrylique sur papier 70X50 

    Quand on nait d'un "pays" on est d'un "pays"  mais sans plus...  Alors vous allez me dire pourquoi cette obsession pour  cette "plate Beauce" et cette cathédrale de Chartres... Bah parce que c'est là "d'où que j'viens, d'où que j'suis né... !"

        Pour un athée comme moi, qui respecte tous les croyants, mais pour qui les dirigeants de toutes les religions sont des représentants de commerce, cette cathédrale a toujours été un point de repère, une borne repérable à des kilomètres à la ronde. Dans mon adolescence et lors des balades en vélos avec mes copains, elle était toujours visible... Lorsque venait l'heure de regagner la vieille ville dans ces mois de juillet et d'aout, tandis que le vent faisait des vagues dans les blés comme sur l'océan, on rentrait et jamais on ne se perdait. 

    Je l'appelle ma "désorientée" parce que  contrairement à beaucoup d'édifices catholiques, son "chœur" n'est pas tourné vers l'est (orienté) ni bétourné d'ailleurs .  ET si à mon avis il faut détruire le Sacré Cœur de Montmartre, il ne faudra pas toucher à  MA cathédrale de Chartres... (et oui, c'est comme ça..)

    mais nos cœurs ne doivent-ils pas être tournés vers les quatre points cardinaux ?

    La chanson: Félix Leclerc: "Le tour de l'Ile"

     

     


    23 commentaires
  • Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°26

     

    DEBUT

    " COMMUNARDE"   Acrylique sur papier   70X50

     

    La communarde, ce n'est pas la femme du communard, c'est une femme libre et qui se bat pour ses droits. Cette femme de la Commune de 1871 était aux premiers rangs de l'insurrection. L'assemblée nationale fut élue le 8 février 1871 au SUFFRAGE UNIVERSEL MASCULIN ... 

             Alors elle se battra jusqu'au bout, en ayant montré ce qu'était un peuple libre, en ayant porté des revendications justes et émancipatrices durant ces 72 jours que durera cette insurrection. C'est alors que les despotes versaillais, royalistes et curés en ce 28 MAI 1871 tirent leurs dernières cartouches sur ses enfants et sur ces  femmes et ces hommes : 20 000 morts et les survivants déportés, à la fin de la semaine sanglante.

    Il y a 150 ans.

    Les femmes pourront voter en 1944, elles pourront avoir un carnet de chèques et gérer leurs biens propres en 1965...

    Les politiciens sont longs à la "détente" quand il ne s'agit pas de tirer sur les foules ... Aujourd'hui, 28 MAI 2021, tout est-il réglé ?

    La chanson: Francesca Solleville: "La semaine sanglante" de Jean Baptiste Clément


    21 commentaires
  • Cliquer sur un titre pour faire apparaitre le lecteur correspondant

    TITRE N°25

     

    DEBUT

    " LES NOUVELLES SONT MAUVAISES "   Acrylique huile sur papier   70X50 

    " Alors, que faisons-nous ? Tu lis, où on va se balader, manifester, gueuler, boire un coup, au musée, à la bibliothèque, au théâtre, faire du sport, travailler... se recoucher... ?

    " Attends, il y a la, un article intéressant sur la vie et ça devient rare..., mais avant tu peux foutre en l'air toutes les radios et tv d'infos continues, ça nous laissera du temps pour faire tout ce que tu viens d'énumérer, sauf le travail et le sport en ce qui me concerne, bien-sûr...! "

    La chanson: Stéphan Eicher "Déjeuner en paix"


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique